y a de la peinture….

26 septembre 2009

sur acas2.canalblog.com

Soirée de filles

30 juillet 2009

Mercredi il était prévu que je sorte avec Vivi per mangiare una pizza. Bon… Moi la pizza tintin vu mon allergie aux tomates, mais bon. HA! Manger ensemble, entre filles! Déconner à fond comme deux gamines, manger à s’en faire « pêter la panse », boire (un peu) et rire (beaucoup). Mon Dieu, ce que ça fait du bien! Vivi, je te jure que je ne passerai plus jamais les giratoires de la même manière, je ne dirai plus jamais pyjama sans sourire et je me mets au Leccese dès que Claudio rentre de vacances. 

 

Et …..vive les banaramas malgaches,  les chaussettes Doraet les culottes Charlotte aux fraises!

 

Merci pour tout.TOUT. Gros bisous.

le 25 juillet ou le mea maxima culpa

29 juillet 2009

Le matin du 25 juillet, j’ai vu qu’on était le 25. Bon. Jusque là rien de bien extraordinaire. Sauf que cette date me laissait un goût de truc pas fait. Inachevé. Crotte! Qu’est ce que j’oublie? Mais ZUT! Et ça m’a trotté dans la tête toute la journée. Comme une sorte de signal lumineux. BIP BIP BIP.

Pis, là, maintenant, je vais sur le blog de Liv’ et J’AI COMPRIS! Pardon ma douce! J’ai oublié ton anniversaire! J’en pleurerais. C’est l’horreur cette propension que j’ai de ne me rappeler d’aucune date. Je bloque c’est affreux. J’ai dû demander à Vivi au moins 5 fois la liste complète des annis chez eux, je les ai notés, mais j’arrive même à louper celui de ma Nanette! Excuse-moi donc et 

 

 

 

 Joyeux anniversaire ma Liv’! Bisous

 

emoticone           emoticone               emoticone

 

 

 

 

 

 

heu…..

25 juillet 2009

C’est quoi les symptômes de la dépression….? Hein?

bataille navale: Zorro contre Phs

24 juillet 2009

Décidément, je finis par utiliser ce blog comme exutoire.  ce qui m’embête, c’est que je m’aperçois que je n’ai pas tenu ma promesse: j’avais dit que je ne parlerai pas de Phs. Dans la mesure où ça revient dans chacun de mes posts….. Bonjour le respect! Mais comme je le dis toujours, vous n’êtes pas obligés de lire. Purée, si vous saviez cependant combien écrire me permet d’avancer, d’oublier, de déposer, et de passer à autre chose. Pourtant c’est de plus en plus difficile.

Message perso, Oli, faut m’excuser, je te répondrai plus tard. Là, je ne peux juste pas. Excuse-moi.

Dernière en date :

Cette journée avait commencé sous de merveilleux auspices…. Hospices aussi, Phs avait agendé trois animations aujourd’hui, ce qui impliquait pour moi une journée « total-tranquille »…… mise à profit pour de moult rangements que j’espérais depuis…. deux ans, date du déménagement. Ceux qui ont visité la maison connaissent le foutoir qui règne dans notre chambre à coucher (sans jeux de mots quels qu’ils soient svp). La table que Phs ne voulait pas virer prenait toute la place et impossible de ranger quoi que ce soit puisqu’il n’y avait plus de un centimètre dispo dans l’armoire. Du coup, j’ai glissé des housses sous le lit. Pratique le matin pour choisir ses fringues…. Et vive la poussière ! Mais Perli et Popette sont arrivées ! Nos deux minettes sont là depuis une semaine et les premiers jours elles ont commencé le ménage sous le lit. Alors, aujourd’hui, j’ai continué. Bref. Je vous passe les deux millions de  détails qui affluent et je vous la joue liste.

J’ai                                                      

  • Rangé et nettoyé sous le lit.

  • Viré les  vieilles fringues trouées qu’il ne voulait pas que je jette.

  • Trié le 90 % de ma partie d’armoire.

  • Rangé son 100 %.

  • Déplacé et rangé mon 100 % pour lui laisser le champ libre et surtout pour avoir tous mes habits au même endroit.

  • Rangé le tiroir de la commode avec SES sous-vêtements.

  • Changé, lavé et refait nos lits à tous.

  • Fait du pain.

  • Nettoyé à fonds la salle de bains.

  • Décoré le mur des escaliers avec une affiche de ma Nanette. (j’y reviendrai après)

  • Rangé et trié les dvd (vous savez, ceux qui sont mis dans la boîte d’un autre….)

En plus, j’ai fait à manger, coaché les enfants, téléphoné à Vivi (ou c’est elle qui m’a appelée ?), pris deux douches, fait à souper, joué avec Marine, lavé les sols, rangé la cuisine et écrit cet article. Il ne me reste qu’une lessive et vider le lave-vaisselle.

Donc, en gros, plutôt contente d’elle, Mme Farfa. Et…. Et…. Et… Phs est arrivé !

Il arrive, les enfants lui sautent dessus, il est fatigué, veut se prendre un moment. Normal. Je me pose à côté de lui, m’intéresse à sa journée, il raconte succinctement. Il termine, et je commence avec MA journée à moi. Aucune importance semble-t-il, Marine veut une banane. Bon. Je raconte quand même. Radoter et  parler toute seule me fait plaisir. J’énumère, enthousiaste d’avoir accompli quelques choses sympas pour nous deux, d’avoir été inventive et débrouille, d’avoir offert à notre, pardon, à NOTRE chambre un aspect…. de chambre plutôt que de foutoir. Et puis ses habits sont pliés, en pile, à portée de main…. Cool, non ? Oui. Bof. De toute façon, Marine a faim et Arnault veut nous chanter, là-tout-de-suite-maintenant la panoplie des chants d’école depuis deux ans. C’est clair, c’est plus important. Surtout que moi, le Philippe, je ne l’ai pas vu depuis une semaine, tellement il est vissé à l’ordi, auquel bien sûr, je n’ai plus droit.

Je prends sur moi et en même temps Perli et Popette qui n’ont qu’une envie, celle de se carapater. Forcément, il ne les caresse pas, elles ne vont pas spontanément vers lui. Il se fâche et m’attaque. « Un chat », dit-il « ça vient chercher les  câlins. Moi je ne cours pas après eux. S’ils ne viennent pas, je m’en prends un qui fait des câlins, je me le choisis et il chassera les vôtres. » NA !

« Forcément, c’est toi qui les a choisis ! Tu te débrouilles toujours pour te planter, y a qu’à voir l’armoire !  » Touché. Je m’exile, histoire de reprendre mon calme et je l’entends , de loin, qui monte Arnault contre moi. Je retourne préparer le repas, et il voit le panneau de Célimène. Ce panneau date du jour où j’ai récupéré, sans lui,  Marine au pays des farfadets, et il y est écrit : « Bienvenue Marraine, Arnault et Marine ». J’ai alors droit à la grande scène du deux parce qu’il n’y figure pas. Vexé et furax.  Re-touché. J’essaie d’expliquer que s’il veut avoir quelque chose en retour, tant au niveau des chats qu’à celui de notre filleule, faudrait peut être qu’il donne un tantinet. Il ne trouve rien d’autre à faire que de se moquer de mon vocabulaire. Je fais taire Arnault qui se mêle de notre conversation, mais Phs me rabroue en disant qu’il a le droit d’exprimer son désaccord. …. Sur notre dispute ?!?! ha bon?!?!

Arnault pleure, il le console. Je craque et il m’ignore. Je finis par me taire et me la jouer Conchita qui termine son job, (pardon son travail) sans rien dire, mais franchement pas avec un sourire transcendant.

Et là : «  Tu fais la gueule ou quoi ? Y a quoi qui va pas ? J’ai bossé comme un malade, je m’occupe de tout et de tout le monde et y en a qui font la gueule…. » Amen. Rien à dire. Touché-coulé. Zorro peut aller se rhabiller. Moi avec.

12345...26